Bâton kako

Publié le par lepotauxroses.over-blog.com

 

En Guadeloupe, le chocolat chaud est préparé avec du cacao pur appelé bâton kako. 

 

Du cacao pur ?? C'est bon ça ?

 

 

100 2785

 

Pas de soucis disent les Mayas et les Aztèques qui le consomment déjà ainsi, c'est-à-dire torrefié et broyé jusqu'à obtenir une pâte.

 

 

Aujourd'hui, la technique n'a pas beaucoup changé : Les fèves de cacao sont séchées avant d'être torréfiées une quinzaine de minutes. Elles sont ensuite décortiquées à la main pour conservé le grain. Les grains sont alors passés au mortier ou dans un moulin pour obtenir une pâte grasse. Cette pâte est roulée à la main pour obtenir un bâton. Séché à l'air libre, il conserve ainsi sa forme et peut être râpé.

 

 

Et pour faire du chocolat antillais il existe de nombreuses recettes. Le lait n'est pas toujours utilisé ou alors il est mélés à de l'eau. Dans ce cas le chocolat est souvent épaissi avec de la maïzena ou du toloman (racine dont on extrait une farine).

Il existe aussi des version avec du lait concentré sucré ou non (beurk), de la pâte d'arachide (j'en n'ai pas sous la main), du citron (ça va fermenter ?) et diverses épices (ça c'est sûr !).

 

Voici donc ma recette :

 

Pour une personne :

 

20 cl de lait

1 cm de bâton kako

une pincée de cannelle

une pincée de noix de muscade

1/4 gousse de vanille

une cuillère à café de sucre roux

 

 

Faire chauffer un peu de lait dans une casserole. Râper 1 cm de bâton kako au dessus de lait et mélanger jusqu'à ce qu'il soit fondu. Ajouter le reste du lait peu à peu puis les épices et le sucre. Laisser infuser 5 minutes.

 

 

 

 

 

Publié dans recettes

Commenter cet article