Paradis inhabité - Ana Maria Matute

Publié le par lepotauxroses.over-blog.com

Certains enfants possèdent un pouvoir magique qui leur permet de transformer l'ordinaire en extraordinaire.

 

Je me souviens d'ailleurs très bien d'un fauteuil blanc, installé dans la salle de jeu qui avait la capacité de se changer en radeau sur une rivière déchaînée : le radeau pneumatique d'Idiana Jones et le Temple Maudit très certainement.


Il fallait alors ramer, s'accorcher aux lianes, lutter contre les crocodiles et surtout éviter la chute d'eau vertigineuse.

 

 

 

Dans le Paradis inhabité, l'environnement est celui d'une famille de la bourgeoisie madrilène. La cadette Adriana, dite Adri, fuit souvent cet univers pour se réfugier dans un monde merveilleux connu d'elle seule. Elle échappe ainsi à celui des adultes, ces Géants injustes et lointains, qu'elle ne peut comprendre.

Dans cette solitude imaginaire et bienveillante, elle rencontre Gavrila, un jeune voisin ; ils se ressemblent, se comprennent et s'aiment dans leur monde imaginaire.

 

 

 

Avec  Ana Maria Matute on est loin des romans de l'été où l'on reste sur sa faim (je suis déçue par la Délicatesse de David Foenkinos). L'écriture est subtile, évocatrice. L'auteur y traite ses thème favoris avec beaucoup de justesse : l'enfance et la fin de l'innocence.

 

Elle a d'ailleurs reçu le prix Cervantès en 2010 pour l'ensemble de son oeuvre.

 

J'ai de quoi lire pour un petit moment.

 

 


 

matute.jpg

 

Retrouvez-le ici : http://www.libella.fr/phebus/index.php?post/2010/12/20/Paradis-inhabite-par-Ana-Maria-Matute

Publié dans romans

Commenter cet article