Pâte d'amande

Publié le par lepotauxroses.over-blog.com

 

En ce moment je suis en plein déménagement et j'ai pour but de vider un peu mes placards de cuisine, surtout les paquets entamés. Ce n'est pas facile quand on aime cuisiner mais que l'on vit seule.

Comment utiliser des noix de pécan, pignons, noisettes, poudre d'amande, noix de cajou, sésame et autres fruits à coque pas mauvais du tout, des farines de toutes sortes (j'ai comptabilisé : farine bise, complète, de pois chiche, de châtaigne, blanche avec ou sans levure incorporée et farine de seigle) ?

Bon, je commence par la poudre d'amande :
Les amandes étaient déjà utilisées par les Grecs puis les Romains. Durant l'Antiquité, les confiseries à base d'amandes pilées existent déjà, du moins en tant que remèdes : Hippocrate au Ve siècle av. J.-C propose une recette à base d'amandes pilées et miel pour lutter contre la pleurésie puis Galien au IIe siècle de notre ère signale un médicament contre la toux à bas d'amandes et pignons de pin mélangés à du miel.
Des amandiers sont mentionnés en France à partir du haut Moyen Âge. Ils sont cultivés au temps de Charlemagne (Capitulaire de Villis). Le Byzantin Anthime dans De observatione ciborum (qui est un recueil de conseils alimentaires destiné au roi des Francs Thierry Ier et souvent considéré comme le premier livre de recette français) donne une première recette de massepain : "Les amandes sont bonnes ... Bien broyées sans leur peau et dans du miel de première qualité, elles conviennent ... aux phtisiques...".
Bien sûr on retrouve les massepains dans la pâtisserie arabe du Moyen Age (dans Kitâb al-wusla ila-habîb fî wasf attayyibâti wa-t-tîb, écrit par Ibn al ‘Adîm au XIIIe siècle, notamment) qui semble également héritée de la tradition culinaire grecque. A l'ouest de la Méditerranée, au XIIe siècle, l’Antidotarium Mesuae, peut-être écrit par un auteur italien, reprend de nombreuses confiseries empruntées aux arabes dont le massepain. Celui-ci occupera une bonne place dans les traités culinaires français à partir de la fin du Moyen Âge (Mesnagier de Paris).
 
Bon après ce petit topo et afin de se donner un peu de courage pour les paquetages, lavages, frottages, rangements et démontages à venir, je confectionne des ANIMAUX en PÂTE d'AMANDE :

Ingrédients : 150g d'amandes en poudre, 150g de sucre glace, 1 cuillère à café de jus de citron (d'eau de rose ou fleur d'oranger), colorants alimentaires.

Donc c'est tout simple : mixer les amandes en poudre et le sucre, ajouter le jus de citron. Mixer jusqu'à obtention d'une pâte (attention à ce que les amandes ne rendent pas d'huile e mixant trop vite). On peut  éventuellement ajouter 1 cuillerée d'eau. Ajouter deux gouttes de colorants alimentaire à la pâte pour obtenir des couleurs différentes (rose, vert et naturel pour moi). Conserver au réfrigérateur.

Publié dans recettes

Commenter cet article